12 janvier 2011: Espionnage Renault (la suite)




Les trois cadres dirigeants Renault impliqués dans l’affaire d’espionnage ont été reçus, mardi 11 janvier, dans l'après-midi, à des entretiens préalables à un potentiel licenciement pour faute lourde. Ceci survient une semaine après la la décision de mise à pied.

Renault compte déposer plainte aujourd'hui, mercredi 12 janvier. Contre qui ?

Des premiers résultats de l'enquête interne montrent que Renault se trouve face à un système organisé de collecte d'informations économiques, technologiques et stratégiques pour servir des intérêts situés à l'étranger.



Qui sont les trois cadres dirigeants ?



Michel Balthazar, membre du comité de direction de l’entreprise et directeur de l’Amont, le service qui pilote les futurs projets du groupe.


Gérard Rochette, l’adjoint de Michel Balthazar qui est également en charge de la partie recherche.


Matthieu Tenenbaum, adjoint du directeur du programme voiture électrique.



Questions ouvertes :



1. Pourquoi une personne dévoilerait des informations confidentielles à l’extérieur (et plus particulièrement en Chine) ? Le Point parle d'un potentiel intérêt financier que les trois cadres dirigeants auraient pu avoir dans cette affaire.

Le forum SuperAuto.fr - Espionnage Renault est à votre disposition pour débattre ce sujet.




2. Est-ce que les comptes à l'étranger existent ? Si oui, comment les trois cadres expliquent l'orgine des fonds ?




3. Si les trois cadres réfutent toute accusation, est-ce que Renault se trompe et qu'il n'y pas eu d'espionnage (du moins plus que d'habitude)?




4. Pourquoi l'État pense à la Chine? Quelles peuvent être les conséquences de l'accusation de la Chine? Pékin considère que les accusations sont: totalement sans fondement, irresponsables et inacceptables Mais quelles sont les accusations officielles ?




Vous pouvez écrire toute question que vous trouvez à être publiée (en passant par Le forum SuperAuto.fr - Espionnage Renault



Espions et espionnage



Les media parlent d’espionnage. Les espions (surtout à ce niveau) sont des gens formés au métier et qui utilisent des canaux de communications difficilement détectables. Compter sur son e-mail professionnel pour ce genre d’échange n’est pas digne d’un espion.



Quel intérêt pour le destinataire dans son activité ?



L’intérêt est de profiter d’un travail de recherche et analyse « clé en mains », sans passer pour toutes les étapes d’études, prototypage, choix des solutions. Le destinataire aura ainsi des réponses à des questions qu’il ne s’est même pas posées. Car trouver réponse à toute question représente du temps, de la recherche, un investissement financier important, du personnel compétent etc. Tout cela est résolu et il n’y a plus à payer (moyennant le risque peu probable que Renault aurait pu se tromper dans leurs résultats et que les informations mènent vers une mauvaise piste).



Quelle perte pour Renault ?



La perte la plus importante est l'investissement que Renault aura du mal à fructifier sans avoir à partager les bénéfices. A cela il ne faut négliger les dépôts des brevets loupés car précédence en innovation, trois cadres dirigeants à changer (et à trouver), risque concernant la réalisation des plans de développement pour les années à venir etc.



Y a-t-il de l’extraordinaire dans le cas Renault ?



Pour répondre à cette question il est intéressant de mettre en relation les effets présentés plus haut avec des potentielles causes.

Finalement, en revenant au périmètre de gens ayant accès à cette information, plein des situations s’ouvrent : un ou plusieurs ingénieurs fournissent les mêmes informations, un ingénieur quitte Renault et sert de passerelle vers la destination finale tout en gardant contact avec ses ex-collaborateurs toujours internes Renault etc

L’extraordinaire vient du fait des trois cadres dirigeants ! Cela montre une faille importante chez des personnes qui auraient du être les garants du bon fonctionnement de l’entreprise !



La suite :



La fuite d’informations confidentielles est un fait présent dans toutes les compagnies : de grande taille ou pas. La plus part du temps la fuite est involontaire (discussions dans les moyen de transport, envoi de documents confidentiels par des moyens non-sécurisés, histoires racontées entre des amis, vol de PC portable etc).

D’ailleurs, attendons les nouvelles concernant les deux PC portables volés chez EDF au mois de décembre 2010 sur le site de Chatou (Yvelines 78). Les informations confidentielles EDF concernaient les systèmes de maintenance des centrales nucléaires et thermiques, le porte parole EDF infirmant la sensibilité des données.



Pour échanger sur ce sujet vous avez le forum SuperAuto.fr


Copyright © SuperAuto.fr - Tous droits réservés

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Sujet:
Commentaire: